Les ânes

De l’amour et rien que de l’amour !

Mon asinerie (élevage d’ânes) compte actuellement 15 ânes : 1 baudet (le mâle), 9 ânesses et 5 ânons. J’ai aussi 6 chevaux au sein d’une écurie participative. Les cavaliers assurent les frais de leur alimentation et des ferrures, de plus ils participent a les nourrir un soir par semaine.
Moi, je nourris les chevaux tous les matins (en plus des ânes matin et soir) et si ma sclérose en plaque me joue des tours et que je dois m’échapper quelques jours pour être soignée, les cavaliers prennent le relai sur les soins nécessaires dans toutes les écuries.
Je loue aussi 9 hectares de prés pour les beaux jours afin que tout ce petit monde ait le droit à son brin d’herbe verte !

Il y a 20% de lait d’ânesse minimum dans tous mes savons. Il s’agit exclusivement du lait de mes ânesses, que je traits à la main toutes les 4 heures. Celles-ci m’en donnent en moyenne 1,5 litre par jour.

Mais attention ! Les ânesses ne veulent pas laisser leur lait à n’importe qui. En fait, elles ne le donnent qu’à moi… Me venir en aide serait vain, vous n’en aurez que quelques millilitres ! Les ânesses n’aiment pas non plus le changement, cela peut aussi jouer sur leur générosité.

Julie ROZERON

×
×

Panier